Les Alphabets d'Orfus - La Suisse



A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


retour page précédente
Dernière mise à jour : 2015-06-07

A :  ATE : (2006) Association Transports et Environnement. Difficile de comprendre ces gens-là, officiellement il semble qu'ils devraient essayer de favoriser l'emploi des transports publics, par exemple par une meilleure couverture et efficacité des bus et accès aux gares tout en étant conscients que lorsqu'on vit à la campagne une voiture est utile, et qu'avec la décentralisation de nombreux commerces (pour cause d'impots élevés et de manque de place dans les villes), une voiture est alors quasi-indispensable. Maintenant avec le coût d'une voiture (achat, entretien, Blécherette, essence, taxes, vignettes, assurances, accidents), il semble évident que si les transports publics étaient compétitifs (comprenez atteignables, efficaces et d'un prix comparable à celui d'une voiture) de nombreux citoyens délaisseraient leur voiture... j'en fais partie. Messieurs de l'ATE, s'il vous plait, au lieu de votre négativisme constant, militez pour l'accès aux gares, des bus efficaces, des parkings aux entrées des villes non-réservés aux riches, et des parkings à proximité des gares qui ne coûtent pas aussi cher que le trajet en train.

B :  BMW : (2009) Une marque prestigieuse et sérieuse. J'en suis toujours convaincu, mais malheur à vous si vous avez la malchance de tomber sur un lemon, en d'autres termes un véhicule que BMW ne peut ou ne sait pas réparer. Voyez plutôt : TTC, le 'lemon' rouge de BMW.

C :  CFF : (2006) Les Chemins de Fer Fédéraux. Un réseau extraordinaire, peut être le plus dense du monde. Je suis usager des CFF (abonnement général) sans discontinuer depuis 1977, et j'ai remarqué une évolution des trains vers plus de comfort et une fréquence plus élevé sur cette période (nous sommes en 2006). Cependant il y a quelques années, la ponctualité des CFF a commencé à se dégrader. On entend quelquefois que l'on pouvait régler sa montre aux heures de départ et d'arrivée des trains tellement ils étaient ponctuels ; ceci est bien fini. De nos jours rares sont les trains à l'heure. Bien entendu on ne parle pas d'heures de retard, mais de quelques minutes, justes suffisantes pour manquer des correspondances, soit avec d'autres trains, mais surtout avec d'autres transports publics. Ceci rend l'emploi des CFF de plus en plus problématique, surtout si l'on considère aussi que l'accès aux gares est de plus en plus difficile pour ne pas dire impossible dans quelques cas. Il faut donc maintenant prendre en comptes toutes ces difficultés et retards, ce qui fait de moins en moins pencher la balance en faveur de l'usage des transports publics. Dommage!

C :  Cupidité : (2005) Il est question de taxer les baladeurs car ils contiennent de la mémoire utilisée pour l'écoute de musique enregistrée : où ne se cache pas la cupidité ?
En effet, ce sont des supports essentiellement volatiles pour la plupart. Mon lecteur de MP3 sert à stocker la musique copiée de mes propres CDs, achetés normalement, et donc non piratés. De plus je change le contenu de mon MP3 tous les 2 à 3 semaines (je possède une bonne collection de CDs).
Pourquoi donc payer une taxe sur un appareil que je n'utilise que parce qu'il est plus pratique à transporter qu'un lecteur de CD portable ?
Comme si cette idée saugrenue ne suffisait pas, on a mis en place un système complexe de taxation en fonction du genre de support (flash ou petit disque dur) et de sa capacité (taille en MB ou GB).
Le ridicule ne s'arrête pas là. Dans quelques années les petits disques durs seront obsolètes et remplacé par d'autres technologies (ceci est écrit en 2005). Il y a fort à parier que même les mémoires flash seront remplacées par de nouvelles technologies dans un laps de temps identique.
Messieurs de la SUISA qui proposez ces idées insensées et Messieurs les politiciens qui leur prêtez oreille, réveillez-vous ! Bienvenue dans la réalité.
Et ça continue comme prédit (2012). On taxe a tour de bras tout ce qui peut servir à écouter de la musique sous le prétexte falacieux que certains (une minorité à mon avis) piratent leur musique, mais tout le monde casque.
Dans le même ordre d'idées, une surprise. Si vous êtes une entreprise, peu importe la taille, et que vous posséder une photocopieuse : taxe ! Un réseau pour relier votre laptop à votre serveur et à votre imprimante : taxe !
Mais où va tout cet argent, dans le cas des oeuvres écrites, certainement pas aux auteurs. En effet je suis l'auteur d'un ouvrage technique dont je sais qu'il est de temps en temps photocopié, mais, je n'ai jamais vu de paiement en provenance de la SUISA ...

D :  Dépassements : (2010) Sur autoroute, on ne dépasse pas par la droite. J'aimerais ici suggérer à nos chères autorités d'abolir cette règle désuette, et somme toutes dangereuse. En effet, j'ai pu observer que dans certains pays, en particulier en Amérique du Nord, où cette règle n'existe pas dans sa forme absolue, que le traffic est beaucoup plus fluide et relax.
Pas de justiciers du 120 km/h qui campent dans la piste de gauche. Celui qui oublie de se rabattre ne devient pas par inadvertance le meneur d'une longue file. Plus besoin d'appels de phares, par ailleurs totalement inefficaces, pour essayer de réveiller le 'propriétaire' de la piste de gauche; sans parler de ceux qui rongeant leur frein derrière ce dernier, le suivent de bien trop près et finissent quand même par oser un dépassement interdit par la droite, souvent dans un état d'énervement "accidentogène".
Cette règle devient encore plus incompréhensible lorsque la chaussée comporte plus de 2 pistes. Sur combien de pistes s'étend cette interdiction de dépasser par la droite ? pourrait-on imaginer une autoroute à 4 pistes, entièrement 'bloquée' par un 'pappy' roulant a 80 km/h dans la piste de gauche ?

E :  En préparation - revenez voir de temps en temps.

F :  Fondue : (2007, 2012) Au fromage, la fondue, bien entendu. Après avoir visité mon site sur la fondue, voici une petite chanson à la gloire de la fondue qui à ma connaissance date d'avant 1946 :

On a chanté l'municipal
L'chasseur à pieds, l'chasseur à cheval
Même la recrue
Mais pour un petit peu changer
Permettez-moi de vous chanter
La bonne fondue (bis)

Y'en a qui pêchent le goujon
D'autres la perchette ou le mariton
Même la morue
Pour moi la pêche la plus chouette
C'est la pêche à la fourchette
Dans une fondue
Une bonne fondue

La choucroute ça s'mange en hiver
Mais en été ça a des vers
Et puis ça pue
Mais un mets qui s'mange en tout temps
Et qui ne pue certes pas autant
C'est la fondue 
Une bonne fondue

Ah! si j'étais l'gouvernement
J'dépenserai pas autant d'argent
Pour des statues
Avec ces centaines de mille francs
j'régalerai des tas de pauvres gens
D'une bonne fondue 
Une bonne fondue

J'vais pas à l'église bien souvent
C'n'est pas dans mon tempérament
J'trouve qu'on y sue
Mais l'on m'y verrai plus souvent
S'il y'avait au bout d'chaque banc
Une bonne fondue (bis)

En France quand on r'çois un emp'reur
C'est un branle gueule à vous faire peur
Il y'a revue
Chez nous ça s'passe tout autrement
On lui offre simplement
Une bonne fondue (bis) 
		   

G :  Général : (2006) Abonnement général. Une spécialité suisse dans le domaine des transports publics. L'abonnement général est un titre de transport acheté au mois ou à l'année, qui permet de voyager sur quasiment tous les trains et bus de Suisse. De plus il permet de voyager sur certains téléphériques et de profiter du demi-prix sur la plupart des autres. L'abonnement général est une invention absolument extraordinaire, d'une grande utilité et favorisant l'écologie. Si seulement il était plus facile de prendre le train ... c'est-à-dire d'atteindre les gares quand on ne vit pas directement en ville!

H :  En préparation - revenez voir de temps en temps.

I :  Impots : (2004) Ne parlons même pas des taxes et émoluements divers, dont la complexité et la diversité n'ont d'égaux que la mesquinerie et la myopie politique. Non, parlons impots. Notre système est si compliqué, si difficile à appréhender et si retord même des fois, qu'il en devient malhonnête. Citons la progression à froid qui est tout simplement une injustice organisée, citons la faculté qu'ont certains hauts revenus de ne pas payer un sou d'impot, citons le cas de ces réfugié fiscaux en provenance de pays limitrophes qui paient beaucoup moins ici que chez eux, et que nous à revenu équivalent. Au chapitre de la complexité, mentionnons le fait que les différentes administrations ne se comprennent pas, par exemple, dans le canton de Vaud, l'administration cantonnale ne tient pas les recettes de district au courant de ses décisions, mentionnons que presque personne n'est capable de remplir sans faute et ommision involontaire une déclaration, mentionnons qu'il faut chaque année palabrer avec les différents organismes censés fournir la documentation nécessaire (banques, employeurs, administrations), mentionnons enfin la compétence très relative de (au moins) certains taxateurs. La comptabilité et la finance sont des métiers, mais l'administration s'attend à ce que chaque citoyen y excelle, en plus de son propre gagne-pain. Bref la situation est totalement ridicule. Je propose une solution, simple (iste) mais efficace et juste. Si l'on considère que tout argent gagné sera un jour dépensé, il suffit de taxer la consommation, toute la consommation, linéairement et au mème taux. Les bas salaires paient peu d'impots (bien qu'ils utilisent les mêmes infrastructures que les autres) et les hauts salaires paient des impots proportionellement plus élevé. Au delà de sa justice, ce système permet des économies importantes, car la complexité du système actuel auto-alimente tout une batterie de fonctionnaires, qui pourraient retourner vers des fonctions constructive pour la société. On se prend à rêver...

J :  En préparation - revenez voir de temps en temps.

K :  En préparation - revenez voir de temps en temps.

L :  En préparation - revenez voir de temps en temps.

M :  En préparation - revenez voir de temps en temps.

N :  En préparation - revenez voir de temps en temps.

O :  Orfus : (2004) Qu'est-ce qu'un Orfus ou peut-être qui est Orfus? Il existe bien une rue Orfus à Toronto (Canada) et peut-être ailleurs, mais il se pourrait qu'un Orfus soit une sorte d'entité plus ou moins immatérielle ...

P :  Poids lourds, taxe : (2006) Je n'ai aucune connexion avec les camionneurs, mais l'introduction de la taxe poids lourds, approuvée par le peuple est un magistral auto-goal. Car en fait, les camions transportent les biens que nous achetons, et ne nous leurons pas, les camioneurs, tout généreux et plein de commisération qu'ils soient, ne coupent pas dans leur bénéfice ou leur salaire pour la payer. Ils la reportent intégralement sur le coût du transport. Or, qui paie le coût des transports ? c'est juste, c'est les distributeurs ! Mais ceux-ci, encore, pas philantropes pour deux sous, reportent ces coûts additionnels sur le prix des produits. Qui paie donc ces produits ? Très juste, ce sont les camionneurs quand ils vont faire leurs courses, par exemple à la Migros, mais aussi vous et moi. Eh oui ! nous avons encore accepté là d'augmenter nos impôts.... Ooops, on n'y avait pas pensé, mais certains camioneurs essaient de ne pas payer le taxe, les vilains. Qu'à cela ne tienne, installons pour un tas de millions des portiques bourrés de caméras au-dessus des autoroutes pour les traquer (voir par exemple vers St-Prex). Au fait qui paie tout ce bazar? mais bien sûr vous et moi quand nous allons faire nos courses...

Q :  En préparation - revenez voir de temps en temps.

R :  Redevance radio-TV. (2007) En Suisse, il y a fort a parier qu'entre les radios, les radio-réveils, les baladeurs, les auto-radios, etc, une immense majorité des citoyens sont astreints à cette taxe. Pour la télévision, la situation est quasiment identique, mieux, depuis 2005, même les ordinateurs sont taxés s'ils sont connectés à une ligne à haute vitesse (câble ou ADSL). Cette taxe coûte à encaisser, coûte a administrer, oblige à des contrôles à domicile, est à l'origine de nombreux rappels et de poursuites, d'arriérés de taxes en cas d'oubli, et de poursuites pénales dans les autres cas. Pourquoi ne pas la percevoir comme taxe fixe par le biais de l'impôt sur le revenu? L'économie serait encore plus grande qu'il n'y paraît, en plus des points mentionnés ci-dessus qui disparaissent tous, des milliers de gens économiseraient le temps de faire ces 6 (voire 12) payements par année et les taxes banquaires qui (souvent) vont avec. L'injustice (envers les quelques personnes qui n'écoutent jamais la radio ou qui ne regardent jamais la télévision !!?!!) serait bien moindre que ne nombreuses autres injustices, surtout fiscales. Alors l'OFCOM c'est pas une bonne idée ça? Sans compter que les encaisseurs de Billag pourraient retourner faire un travail utile et constructif pour la société...

S :  Secret défense (ou que certains militaires sont bêtes). (2000, mais écrit en 2013) Lors d'une conversation sur les gants de moto avec une connaissance pilote dans l'armée, il m'a montré les gants que l'armée lui fournissait en tant que pilote de chasse. De très beaux gants en cuir, très fins, résistants et offrant en plus une protection du poignet. Des gants quasi-idéaux pour la moto. Je me mis donc en quète d'en acheter quelques paires. Une petite visite à mon arsenal habituel me fournit l'adresse du service centralisé et compétent qui pourrait peut-être me renseigner. Quelques jours plus tard, la réponse me parvint : secret défense , je n'en saurai pas plus.
Devant une réponse aussi ridicule, je me mis à chercher, visitant magasin après magasin, en Suisse, en France, en particulier à Millau, capitale française du gant et célèbre pour son Mac Donald. Bredouille, rien, que dalle, nada...
Lors de mes déplacements à moto à travers l'Europe, en avion ailleurs, au cours des 20 ans suivants, j'ai visité probablement plus de cent magasins de gants, sans résultat notoire.
Puis un soir, sur une chaine de télévision locale, je suis tombé sur un programme ventant le savoir-faire d'un artisan du lieu qui allait prendre prochainement sa retraite. L'objet de l'émission était en fait que cet artiste du cuir fabriquait aussi des mini-vêtements en cuir, très fins et résistants, utilisés par des strip-teaseuses, et que les pauvres n'auraient bientôt plus rien à se mettre.
J'ai immédiatement reconnu le talent de l'homme que je cherchais depuis plus de 20 ans.
Deux jours plus tard, une petite visite me confirme que c'est bien lui qui fabrique ces gants (et bien d'autres modèles) pour l'armée. Lui ayant fait part de l'histoire ci-dessus, il fut fort faché contre ces fonctionnaires absurdes qui lui soustraient des affaires, mais de plus, il m'expliqua que la raison de sa prise de retraite était due à ce que non seulement l'armée suisse allait dorénavant sous traiter la fabrication de ses gants aux Philippines, mais de plus qu'ils avaient eu le culot de lui demander de faire des modèles et de transmettre son savoir à ces nouveaux sous-traitants !

T :  Taxe au sac : (2012) Une loi étrange (j'essaie de rester poli) et une loi qui ne peux pas fonctionner. J'écris ceci depuis l'Arizona (où les ordures finissent essentiellement dans des décharges à ciel ouvert) et je viens d'apprendre que mon village d'origine en Suisse, l'un des derniers résistant à cette taxe (tiens, en fait une de plus) est obligé de s'y plier. Les cas où cette loi ne peux pas fonctionner sont multiples, mais examinons l'un d'entre eux. Un célibataire qui ne va remplir un tel sac (même de petite taille) qu'en 2 ou 3 semaines. Imaginons que ce dernier va cuisiner un homard ou autre poisson en début de première semaine. Je vous laisse imaginer l'infection dans cette cuisine après seulement quelques jours (surtout en été). Il est donc évident que certains des déchets qui trouvaient leur place dans la poubelle vont se retrouver dans les toilettes, la nature ou ailleurs, l'imagination humaine ayant beaucoup moins de limites que celle des politiciens (si si, c'est exprès). Tiens, ça me fait penser à cet ancien de mes voisins dont le hobby était d'enterrer dans son jardin des cartons et des cartons (et autres sacs de poubelles) d'ordures pour rehausser le niveau de son terrain...

U :  En préparation - revenez voir de temps en temps.

V :  En préparation - revenez voir de temps en temps.

W :  En préparation - revenez voir de temps en temps.

X :  En préparation - revenez voir de temps en temps.

Y :  En préparation - revenez voir de temps en temps.

Z :  En préparation - revenez voir de temps en temps.

 


Contact the webmaster  - (réponse non garantie)

retour haut de page